Sorcières associées

  La sorcellerie est un thème très couru en littérature. Fascinants depuis toujours, sorcières et sorciers nous enchantent d'un coup de baguette magique, leur fidèle chat noir endormi près d'une marmite au contenu mystérieux. De nombreux écrivains se sont mis en devoir de renouveler le mythe, dont J.K.Rowling et son célèbre Harry Potter. L'engouement populaire suscité a confirmé l'amour inconditionnel des enfants et des adultes pour le sujet. Le fameux Château ambulant de Miyazaki, adaptation libre du roman de Diana Wynne Jones (Le château de Hurle) montre lui aussi par son succès l'évidence d'une vague d'enthousiasme pour la magie au XXIème siècle.

  Alex Evans est une grande voyageuse et joue sur plusieurs tableaux : famille, travail et écriture. Elle renouvelle aussi le genre en mariant son univers de fantasy littéraire au steampunk, courant que je présenterai dans une autre note, avec le livre Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel. Pour l'instant, sachez surtout que le steampunk met en scène des intrigues ayant pour cadre la première révolution industrielle (charbon et vapeur) au XIXème siècle.

 

  Le livre

 

  Le roman qui m'intéresse aujourd'hui s'intitule Sorcières associées et est édité aux Editions ActuSF. L'auteure Alex Evans nous présente Tanit Murali et Padmé Amrithar, sorcières résolvant ensemble des affaires magiques dans un cabinet spécialisé. Les clients se bousculent à Jarta, cité millénaire où l'argent et le profit règnent en maître. Les pauvres n'ont jamais été aussi pauvres, les riches aussi riches et la magie aussi présente. Dans un monde en pleine révolution, les conflits d'intérêt ne manquent pas. C'est ainsi que Tanit et Padmé se retrouvent confrontées à deux affaires pour le moins inédites : l'une est diligentée par un vampire tandis que l'autre les amène à se mêler des affaires d'une usine employant des zombies (rien de plus pratique dans un monde capitaliste : pas besoin de pause, ils sont morts ! Pas besoin de les payer, ils sont morts !). Aventuriers, krakens, gremlins, goules et autres succubes sont au programme des réjouissances. Ils prennent place dans un monde où guerres et manipulations sont légions.

 

  Mon avis

 

  Alex Evans nous livre un roman parfaitement ciselé. L'univers est recherché, les personnages fouillés, l'intrigue menée de main de maître. Il saute aux yeux que l'auteure a dû beaucoup s'amuser en écrivant. Elle réinvente certains mythes (comme ceux des vampires et des génies, venus d'autres dimensions) et en crée d'autres (dieu de Kel présidant à la prospérité et autre dieu-traître). Temples, magie (ou Pouvoir) et adorateurssont ici mis au service d'une trame nette. Elle a le mérite de donner l'impression d'être tombé dans un joyeux fouillis, néanmoins savamment orchestré.

  Alex Evans fait de sa tentative de créer un monde riche une réussite. L'Histoire comme les cultures sont diverses et hétéroclytes. Il a été très facile de s'intéresser à une intrigue bénéficiant d'un décor aussi travaillé. Notre monde pourrait être cet univers foisonnant. J'ai obtenu rapidement une aisance certaine pour jongler entre les différents sujets. L'usine de zombie donne à penser au dérive du capitalisme, le gremlins adopté par la fille de Padmé au monde animal et à ses malheurs, le vampire au scandale de l'esclavagisme et le grand prêtre à la réalité du show-business.

  La dimension géo-politique y est, de manière heureuse et surprenante, très développée, apportant aux vies des deux personnages principaux une profondeur particulière. La personnalité de chaque sorcière est très développée tandis que leurs expériences sont nombreuses. Les deux jeunes femmes nous amènent à des questionnements personnels et bien souvent éthiques très intéressants, tout en nous plongeant dans leur vie sentimentale particulièrement dense, surtout pour Padmé.

  La dimension sorcellerie, omniprésente, nous donne envie de faire partie de leur cabinet. Il est certainement dommage que les deux sorcières n'utilisent pas plus la magie, comme j'ai pu le voir sur d'autres blogs sur le même roman, mais leur connaissance et leur maîtrise du Pouvoir sont telles que vous ne regretterez aucunement ce petit écueil.

  En conclusion, j'ai passé un excellent moment auprès de Tanit et Padmé, les « sorcières associées » d'Alex Evans. Je le recommande à toute personne à la recherche d'un bon roman de fantasy saupoudré de steampunk. Il est d'ailleurs plus que jamais d'actualité à l'heure où Book en Stock lance son prix GpP 2018, Sorcières associées étant en lice. Si vous avez aimé ce livre, n'oubliez pas de voter d'ici le 15 février 2018! Pour cela, jetez donc un œil à la page suivante : https://bookenstock.blogspot.fr/2018/01/place-au-gpp-2018.html et prenez connaissance de la marche à suivre. C'est peut-être l'occasion de donner des points à l'une de vos lectures préférée !

 

Références

 

Titre : Sorcières associées

Auteur : Alex Evans

Editeur : Editions ActuSF

Collection : BAD WOLF

Publication : 02/02/17

Pages : 296

Prix en version numérique : 5,99 Eur

Lien 7swith pour l'achat du livre en numérique : 

Sorcières associées

Sorcières associées par Alex EVANS - 5,99 €

https://www.7switch.com